Bilan retour de voyage – A la recherche du Bonheur

Bonjour mes petits chats. Depuis le temps que je devais vous sortir cet article… La vérité c’est qu’il a été très difficile pour moi de l’écrire.
Pourquoi ? Parcequ’il y a eu tellement d’émotions différentes depuis le retour de notre voyage. Mon état d’esprit n’a fait qu’évoluer ces derniers temps.
Et oui, un tel voyage chamboule votre vie, mais surtout votre façon de voir les choses….

Pour rappeler le contexte nous sommes rentrés en France le 15 décembre dernier, après plus de 10 mois de voyage à travers le Canada, l’Amérique du Sud puis l’Asie.
A la fin de notre périple en Asie, je n’avais qu’une seule hâte, c’était de rentrer. Etonnant me dirait vous ? Non, en fait je pense que j’étais mentalement et physiquement épuisé par tant d’aventures. Contrairement à ce que pense une majorité de personnes, voyager n’est pas synonyme de vacances. Certes, il y  a des moments de repos, ou l’on peut chiller. Mais ce n’est pas le but. L’objectif c’est avant tout la recherche de nouveauté, la soif de découvertes, les rencontres et s’imprégner de la richesse des cultures. Voyager c’est épuisant, il faut être à 100% de nos capacités en permanence.  Chaque jour, il faut organiser sa journée, gérer son budget, faire attention à ses affaires, réfléchir à quels moyens de transports nous allons prendre, trouver et négocier un hôtel, … Tout ça avec la barrière de la langue.

Mais mon dieu, je suis rentrée grandie de ce périple ! Comment vous expliquer ce sentiment de revenir différente… Nous avons fait tellement de belles rencontres et vécu de moments incroyables ! Toutes nos croyances se retrouvent alors erronées et l’on change totalement de vision. De nombreux doutes s’installent également car la vie nous apparait sous un nouvel angle. On réalise à quel point nous avons encore de choses à apprendre, de personnes à aider, d’endroits à découvrir. On repense également à notre passé. Les regrets surgissent à ce moment. On se remémore cet instant où l’on a été méchante face à une amie, où l’on a pas aidé cette vieille dame, cet après-midi où on a passé sa journée à râler, ce jour où l’on a été égoïste … Le voyage m’a permis de me remettre complètement en question.
Mais finalement c’est surtout ce sentiment de liberté qui a chamboulé ma vie ! J’étais pour la première fois, libre de faire mes propres choix à l’autre bout du monde, sans n’avoir aucun jugement. Libre de décider de quoi sera fait chaque jour. Libre de dire oui ou non. Je pouvais pour une fois me préoccupais seulement de nous deux. Ces instants de liberté à deux nous ont permis de créer une réelle complicité.  Voir ses yeux émerveillés, son sourire sur son visage. Ça c’était le vrai bonheur.  Grâce à ce voyage, nous nous sommes encore plus rapprochés, nous sommes devenu très soudés. J’étais le feu, il était l’eau. J’étais le jour, il était la nuit. On se complétait…

 

“Le voyage est la seule chose qu’on achète et qui nous rend plus riche “

 

 

Le 15 décembre nous sommes donc rentrés en France à Troyes. Ces premiers jours, premières semaines n’ont été que bonheur et joie. J’étais ravie de retrouver mes proches, de leur raconter nos péripéties, de retrouver le confort d’un vrai lit, la bonne nourriture française (je vous jure je rêvais d’un bon steak ) ahah et surtout de préparer les fêtes de fin d’années. Je n’ai jamais trop aimé Noël, mais là Noël a pris tout son sens vu le temps que nous avions été séparés de nos familles. D’un autre côté, j’ai réalisé à quel point en 10 mois de voyage je n’avais pas raté grand chose ici. Mes proches m’ont raconté leur 10 mois sans nous, et au final, rien de très intéressant. Mme X s’est marié avec Monsieur Y, la voisine de droite à changer de voiture, un nouveau supermarché a ouvert à 500m a coté du Liddl qui existait déjà, ma retraite a diminué de 50€ par mois… Voilà ce que j’ai raté …. Là je me suis vraiment rendu compte que ma vie à moi, avait été bien plus folle et riche en rebondissements. J’avais l’impression de revenir d’un autre monde. J’avais beau raconter mes histoires, je pense que personne ne pouvait comprendre ce que nous avions vécu ….
Alors tant pis, j’ai arrêté d’en parler et j’ai gardé ces magnifiques souvenirs pour nous deux. Un peu comme un jardin secret dans lequel nous étions les seuls à y avoir accès…

Puis, il a fallu commencer à se reconstruire une petite vie. On a donc chacun passer plusieurs entretiens d’embauches. Finalement, nous avons trouvé assez vite tous les deux un emploi. Nous étions heureux de repartir dans la vie professionnelle. Tout d’abord financièrement, il est évidemment que nous en avions besoin, mais aussi moralement. Retrouver des collègues, avoir des vrais objectifs, mettre en avant nos connaissance et nos savoirs faire respectifs. La suite logique s’est alors enchainée, on a décidé de trouver un petit nid douillet pour vivre sereinement tous les deux. En février nous avons donc emménagé dans notre petite maison et nous l’avons décoré à notre goût avec tous nos souvenirs de voyages. Nos familles semblaient très fiers de notre parcours et leurs doutes sur notre retour c’était apaisé. “Ça y est, ils sont de retour et ont une vraie situation”. En fait, pour une majorité de personnes la réussite c’est ça ? Ilfaut avoir un CDI, un bon salaire et une maison ? Là encore j’ai pris une claque. Quand mes proches se sont confiés à moi en me disant, “Lola je suis contente que tu sois rentrée, je pensais que tu étais instable, mais c’est bien maintenant tu as un CDI”.

Oui, mais voilà, aujourd’hui il est tant que je vous dise la vérité sur mon état d’esprit actuel. J’avais besoin de prendre du temps pour faire le point sur ma vie.
2017 a surement était l’une des plus belles années de ma vie. C’est vrai que 2018 a pour l’instant un gout beaucoup plus fade…. Normal.
Après quasiment 6 mois de retour en France et après avoir traversé les montagnes russes des émotions, aujourd’hui nous avons retrouvé une vie stable.
Oui oui j’ai bien dit stable. Ou alors je pourrais dire une routine … Aller au boulot, bosser, faire du sport, préparer les repas, faire le ménage, profiter du week entre amis ou en famille, …. Le quotidien de beaucoup de Français en effet. Pourtant ce train de vie ne me correspond pas … Il y a des jours beaucoup plus difficiles que d’autres, où le moral n’est pas au beau fixe… Cette envie de pleurer car je me sens incomprise, inutile et que je n’ai pas de but. Je me renferme donc dans mon cocon à rêver à ce que je pourrais faire et à réfléchir pour entreprendre des projets aussi fous les uns que les autres… 10 000 questions, inquiétudes et doutes  s’entremêlent dans mon esprit mais tout est flou, sans réponse…

“Au fond, je n’ai jamais aimé les adaptés, ceux qui s’acclimatent à une réalité carencée. J’ai toujours raffolé des furieux qui ont le courage de rêver les yeux ouverts et de rebattre les cartes avec fierté”

 

La seule chose dont je suis certaine c’est que je ne suis pas faite pour ce genre de vie monotone …. Honnêtement, ça me gonfle, ça m’ennuie, c’est long et c’est chiant ! Lorsque l’on est conscient de tout ce qu’il a à faire dans notre monde sur une période de vie tellement courte ! “Oui c’est bien beau Lola ce que tu dis, mais bon il faut bien gagner sa vie “! C’est vrai, mais moi j’ai envie de gagner ma vie tout en m’épanouissant. La clé de ce bonheur, je ne l’ai pas encore… Je ne connais pas la recette miracle qui permets d’allier une bonne situation financière et un état d’esprit serein.

Je pourrais donc conclure qu’aujourd’hui je suis une jeune femme heureuse mais pas totalement épanouie. La différence ? Elle est subtile selon moi … Je pense que l’épanouissement est une quête personnelle. En effet, cela ne dépend pas de votre situation financière, de votre santé ou de votre boulot … C’est une sérénité morale  qui est pour moi très personnel.
Mon objectif est donc désormais de  m’épanouir tant au point de vue personnel que dans ma vie professionnelle. Beaucoup d’entre nous néglige totalement cet aspect, jusqu’à l’oublier et l’enfouir au plus profond d’eux-même. Chez moi il est totalement éveillé. Je sais qu’il a besoin d’une réponse concrète…
Voilà donc où j’en suis aujourd’hui, encore à la recherche de moi-même, afin d’atteindre cette harmonie dans ma vie.

Pendant ce temps, je continue doucement ma petite vie en essayant de contrôler cet esprit parfois trop impulsif.
Pour l’apaiser je prépare de futurs projets qui me sont accessibles. Ils me permettent d’obtenir une petite satisfaction et de donner un sens à ma vie. Le prochain est de partir une semaine à Santorin cet été … Mais à quel moment de ma vie pourrais-je dire que je suis totalement épanouie ?
Seul l’avenir me le diras. Affaire à suivre donc …

J’espère que cet article vous aura plu. N’hésitez pas à me dire si certaines d’entre vous, ressente ce même genre de sentiments. Et vous ? Dans quel état d’esprit êtes-vous actuellement ? Etes-vous heureuse ? Epanouie ? Si oui, depuis quand ? Quel a été l’élément déclencheur dans votre vie ? J’ai super hâte de vous lire !

 

«N’ayez jamais peur de la vie, n’ayez jamais peur de l’aventure, faites confiance au hasard, à la chance, à la destinée. Partez, allez conquérir d’autres espaces, d’autres espérances. Le reste vous sera donné de surcroît»

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *